Numéros d'urgence

Questions


hey, je m'appelle XXX et 13 ans et le confinement m'a détruit. le premier j'étais au bord de la dépression je n'avait plus de rythme et je ne suivais presque plus mes cours. Je me suis senti seul et j'avais l'impression que même ma meilleure ami ne m'aimait plus et ne me comprenait pas. Quand le deuxième confinement a été annoncé et que les écoles allait fermer, j'étais en état de choque. je m'énerve pour un rien chaque petit truc me fait stresser et m’oppresse, j’ai l'impression que chaque journée dure une éternité. J'ai juste envie de rester dans mon lit ne rien et scroller tik tok. Je me sens seule même si mes amis me parle de tant en tant j'ai l'impression que je vais exploser en larme a tout moment. J'ai envie de crier tout mon malheur. j'ai une boule au ventre à chaque fois que je pense au début de l'année et que j'étais heureuse. J'ai tout le temps une boule au ventre et je me cache derrière un masque avec mes meilleurs amis. bref je me plains mais d'autre personne ont des problèmes bien grave que les miens.
Bonjour à toi, nous avons eu des soucis techniques et te répondons très tard excuse-nous...:-/.
Bienvenue sur notre site! Ton message nous a beaucoup touchés, tu as vécu les différents confinement comme de véritables chocs; Déjà le premier c'était dur!Tu t'es sentie déprimée, c'est long le temps dans ces cas-là n'est-ce pas... :-(
As-tu eu peur également pour toi ou pour ta famille? Ou était-ce surtout l'ennui de ces journées qui ne passent pas? Quand on n'a plus de points de repère, quand on n'a plus tous ces petits plaisirs, ces rencontres, même ces petits stress et coups d'adrénaline, on sent le vide, qui semble interminable... Tu avais perdu le contact avec tes amies? Ou en tout cas tu avais l'impression que ta meilleure amie ne te comprenait pas, mmmmh, c'est difficile à vivre tout ça! Avez-vous pu en parler toutes les deux?
Et puis il y a eu le 2eme confinement, ça c'était trop pour toi... Tu as l'air d'être dans un état de grand stress, c'est comme un traumatisme ce qu'on ressent dans ces cas-là, c'est vraiment douloureux. De nouveau tu n'es pas la seule à le vivre comme ça, mais on le sait... Ca ne console pas :-/
Beaucoup de jeunes décrochent de leurs cours, de leur vie sociale... De quelle manière arrives-tu à communiquer encore avec tes amis? Avez-vous encore des activités ensemble?
Nous avons l'impression que tu as vraiment besoin que l'on t'aide pour le moment. Comment réagissent tes parents, peuvent-ils te soutenir? Il faudrait sans doute que tu puisses parler à un professionnel par exemple un médecin, serait-ce possible? Ce n'est pas bon pour toi d'avoir cette boule au ventre tout le temps, de vivre dans cet état d'anxiété; C'est trop de stress pour ton corps et ton esprit! Qui peut t'aider, as-tu une idée? Y a-t-il un service social près de chez toi, un psychologue à qui tu pourrais parler?
Tu étais heureuse au début de l'année, raconte-nous, qu'aimais-tu tant? Tes amis, l'ambiance à l'école, tes loisirs? :-)
Nous sommes en train d'aller vers un mieux, tous collectivement, il y a vraiment une sortie visible à ce tunnel, certains pays assouplissent leurs conditions, reprennent espoir...
Nous sommes avec toi pour t'aider à trouver l'aide dont tu as besoin, et pour parler d'espoir aussi.
A très bientôt!


L’équipe de Paroles D’ados

Quelques dossiers sur le sujet


Déprime / dépression

Une déprime c’est quelque chose de léger, c’est comme un coup de blues, de cafard.
L’impression de vide intérieur, le désintérêt pour ce qui se passe autour, le sentiment de ne pas valoir grand-chose.
Cela arrive à tout le monde, mais ça ne dure pas, c’est passager.

Lire la suite

Deuil

Le deuil est le temps nécessaire, propre à chacun, pour accepter la perte de l’être cher comme une réalité.

Le temps du deuil permet de réorganiser sa vie et ses relations sans la personne décédée. 

La personne disparue, elle, prendra une place entière dans notre cœur et no...

Lire la suite

Fugue

Pour parler de fugue, il faut qu’il y ait disparition du domicile familial pendant au moins une nuit.
La plus fréquente est la fugue impulsive.
On n’en peut plus, et, suite à un conflit ou parce qu’on se sent submergé par le malaise permanent qu’on ressent à la maison, on « s’arrache ...

Lire la suite

Ton avis ?

Un viol correspond pour toi à