Logo

Questions/Réponses

Bonjour, tout d'abord, je vous prie d'excuser une question aussi idiote mais qui me tient très à cœur.

J'ai dix-sept ans, suis en terminale et en fauteuil roulant (électrique !). Il paraît que je suis très jolie, mignonne (ce qui, certes, est plus ou moins la même chose), intelligente et cultivée. Évidemment, je ne suis pas tellement sûre que ces adjectifs me conviennent, mais voilà.
Malgré mon handicap, j'ai déjà eu pas mal de copains dont le dernier en date remonte à juillet en vacances dans la maison de vacances de mon père. C'était le frère d'une de mes meilleures amies, je ne sortais avec lui que depuis trois jours (excusez du peu) et ça a dérapé, je me suis laissée entraîner et ai fait ma première fois avec lui, c'était assez bizarre, et regrettable puisqu'étant catholique et d'une bonne petite famille qui va à la messe tous les dimanches, je voulais attendre LA bonne personne, sans pour autant attendre le mariage, puisque je ne suis même pas sûre de me marier un jour et que ça fait beaucoup de temps à attendre...
On ne s'est plus reparlé, il s'est remis avec sa précédente copine - une on ne petite polytechnicienne de fraîche date, comme mon frère- et, bien entendu, je lui en veux terriblement.
J'étais persuadée d'aimer un garçon de ma classe mais, une fois qu'il m'a dit qu'il m'aimait et m'a pris sur ses genoux, plus rien, je ne l'aimais plus (ce n'était donc qu'une passade de trois semaines.
Et maintenant, j'aime l'assistant d'anglais... Vous me direz que je suis "volage" mais, en fait, c'est parce que je crois qu'il m'aime, lui aussi, que je n'arrête pas de penser à lui. En effet, il s'arrange toujours pour me parler tout près, me frôle à chaque fois de la main, me souris toujours, me pose des questions un peu personnelles et me parle sans cesse. Il en fait tant que mon AVS le regarde un peu de travers. Il m'a dit avoir vingt-deux ans, étudie à Oxford, bien qu'il soit australien, étrange... Il est par ailleurs très agréable à voir malgré ses cheveux roux pâle. Bref, je l'aime réellement et ne sais plus quoi faire... Je n'oserais jamais faire le premier pas déjà avec un garçon normal mais alors avec l'assistant australien, cela me paraît pour le moins risqué...

Pourriez-vous me conseiller, s'il vous plaît ?

Envoyé le 15/12/2014

Bonjour,

Merci pour ta question. Nous ne la trouvons pas du tout idiote, tu n’as pas à t’excuser. Chaque question a sa propre valeur et ne peut être idiote donc n’hésite jamais à poser une question!

Il semble que depuis juillet tu aies aimé plusieurs garçons. En te lisant nous nous interrogeons sur l’amour que tu ressens par rapport à ceux-ci. Par exemple, lorsque tu parles du garçon de ta classe tu nous dis l’avoir aimé avant d’être en couple avec lui mais une fois ensemble : plus rien. Nous nous demandions du coup si tu n’es pas davantage attirée par le challenge d’attirer un garçon qui te plait que par avoir une véritable relation. Qu’en penses-tu ?
Si tu es d’accord avec cette réflexion, il est possible que ton amour pour l’assistant en anglais ne soit pas vraiment de l'amour mais de l'attirance et de l'intérêt...Toutefois, avec lui, le challenge "de l'avoir" est plus grand car il y a une part d’interdit dans la relation. As-tu l’impression que tu l’as remarqué car il te considérait autrement que les autres (questions personnelles, frôlement,…) ou parce que sa personnalité t’intéressait fortement. Il est essentiel de différencier le fait d’être flattée parce qu’un homme te montre que tu es particulière à ses yeux et le fait d’aimer quelqu’un et de vouloir construire quelque chose avec lui. Sais-tu ce dont tu aurais envie ?
Par ailleurs, si tu cherches une véritable relation, cela paraît risqué comme tu le dis car il est ton assistant et qu’il est interdit pour vous d’entamer une véritable relation (par rapport au règlement et par rapport au fait que tu es encore mineure). Nous pensons qu’une relation légale avec un garçon de ton âge serait préférable.
Essaie de réfléchir à tes besoins et à ton attirance ou pas pour certains garçons. Cette attirance vient-elle de toi spontanément ou du garçon qui te montre son intérêt. Tu peux repenser à tes précédentes relations pour découvrir ton mode de fonctionnement pour le moment (ex: je choisis mes cibles ou je les choisis en fonction de l'intérêt du garçon pour moi) et décider s'il te convient.
Tu sembles être une personne remplie de qualités : très jolie, mignonne, intelligente et cultivée et tu n’as donc pas à craindre de ne pas pouvoir choisir la personne que tu veux aimer. Fais-toi confiance et écoute ton cœur !!

Au plaisir de te lire à nouveau,

L’équipe de Paroles D’ados

Envoyé le 15/12/2014

Quelques dossiers sur le sujet

Handicap

Famille

Qu’il soit de naissance ou dû à un accident ou à une maladie, vivre avec un handicap n'est pas toujours facile.  
Faire le deuil de sa vie d'avant est très important car cela permet d'accéder au bonheur et à l’épanouissement. 
Le parcours est long, il faut faire preuve de beauco...

Lire la suite

Handicap : frère et soeur

Famille

Le fait d’avoir un frère ou une sœur handicapé(e) peut faire naître toutes sortes de questions et de sentiments parfois difficiles à comprendre.

En voici un échantillon :

~> La jalousie peut être très présente.
Elle entraîne alors beaucoup de culpabilité car...

Lire la suite

Aimer sans violence

Famille

Quand on est amoureux, on se sent bien avec l’autre, léger comme un nuage. Souvent, on se sent fort, capable de soulever des montagnes tant que l’autre est à nos côtés et qu’il nous aime. Oui, aimer et être aimé, c’est essentiel dans une vie.

Lire la suite

Question au hasard

Je me suis découvert gay il n'y a pas si longtemps et depuis je phantasme sur un gars mais je ne sais pas si il est homo ou pas, je ne sais pas...

Lire tout

Dans Sexualité

Besoin de nous contacter ?

Vous voulez organiser une activité avec Paroles d'Ados ? Ou vous voulez simplement communiquer avec nous ?

Contactez-nous par email.

pour les questions ados, c'est par là

Une urgence?

Tu te sens seul, tu as besoin d’aide...Tu peux trouver un service qui peut t’aider!

Trouver quelqu’un à qui parler