Logo

Questions/Réponses

Bonjour,
Voilà, je ne sais pas si vous pourrez m'apportez une réponse car le problème que je rencontre en ce moment est précis et complexe.
Je précise que je fais des cours par correspondance donc je travaille à la maison.
En fait, en janvier dernier, j'étais dehors toute seule et quelqu'un m'a suivie derrière moi, à ma grande chance, il y avait des gens que je connaissais qui étaient près et j'ai pris leur direction pour leur raconter ce qu'il se passe et demander de me raccompagner chez moi, chez moi, c'était juste à 1 minute à pied donc tout près sauf que celui qui m'a suivie restait vers mon bâtiment (alors qu'il n'habitait pas dans mon bâtiment) donc c'est pour ça que j'ai demandé à ces gens de me raccompagner. Bref, je pense que cet événement y est pour quelque chose dans mon immense angoisse de sortir seule dehors. Car depuis, je ne suis presque jamais ressortie seule, j'ai très très très peur qu'il m'arrive quelque chose quand je suis dehors, tous les gens qui marchent derrière moi sont un danger potentiel, je vois le mal partout quand je suis toute seule dehors...
Cet horrible angoisse augmente en ce moment car j'ai des stages à effectuer cette année et que parfois, ma mère ne pourra pas m'emmener et que je devrais prendre le bus, attendre le bus, le prendre et une fois déposée à l’arrêt, marcher un peu pour arriver à mon lieu de stage, et ça, ce qui peut paraître tout bête à faire pour les autres élèves des écoles, et bien moi, c'est une chose qui m'angoisse énormément car je suis persuadée qu'il va m'arriver quelque chose (agression, accident, enlèvement etc), quand j'en fais des crises d'angoisses, je suis persuadée que je vais mourir et que c'est la fin pour moi. Je n'ai pas tellement tendance à paniquer mais je déprime. Les stages commencent dans trois mois, mais ça m'angoisse et me déprime parce que je vais mourir dans ma tete. Parfois, j'essaye de me dire que c'est rien, qu'il va rien m'arriver et j'en suis convaincue parfois. Mais l'angoisse reprend le dessus car j'ai très peur de mourir et que je m'imagine bien qu'une jeune fille dehors seule en ville c'est dangereux. Je me fais des films, je fais des cauchemars en pensant encore et encore qu'il va m'arriver quelque chose. C'est tellement débile que j'en parle rarement à ma mère, et quand je lui dis, elle me dit rien ou alors me dit qu'il faut que je me fasse soigner, je suis d'accord mais ça demande beaucoup de volonté de s'en sortir et beaucoup de temps et en plus, ça n'exclut pas les dangers de dehors. Je suis en train de pleurer, car je me dis que j'ai plus beaucoup de temps à vivre. J'ai bien conscience que cette angoisse est irraisonnée. Mais si je dis tout ça, que je viens de vous dire à vous, àu groupe de paroles (je fais partie d'un groupe de paroles) ou à ma mère, on va m'hospitaliser direct car je suis un peu parano. Je suis sure que cette angoisse va amener beaucoup de disputes entre ma mère et moi, va gâcher mon avenir et mes stages, car je pourrais pas les faire si je prend pas le bus pour y aller. J'aimerais trop ne pas les faire, mais si je ne les fais pas, on va me virer des cours par correspondance et j'aurais pas mon bac, mais toute façon, mon bac, je sais d'avance que je l'aurais pas, je suis tellement nulle et bête. ..
Bref, vous allez me dire que je dois en parler à mon groupe de paroles, mais c'est dur d'en parler, et quand je parle de mes soucis, j'ai tendance à minimiser.
Je suis dans l'impasse, je sais plus quoi faire. Je sens que la dépression va revenir à cause de ces angoisses. Qu'est ce qu'il faut faire ?

Envoyé le 10/10/2016

Bonjour et Bienvenue sur Paroles d’ados.
Tu te demandes comment faire pour gérer ton angoisse de sortir seule.
Tout d’abord, nous voudrions te féliciter pour ta participation à un groupe de parole. Il sembles que pendant ces rencontres, tu n’oses pas trop parler de tes soucis et/ou que tu les minimises… Nous pensons que tout groupe de parole a pour valeurs : la confidentialité, le respect de chacun et le non-jugement. Ainsi, nous t’encourageons vivement à profiter de ces moments pour aborder tes difficultés. Tu peux t’appuyer sur un support écrit à l’avance afin de dire tout ce que tu penses sans minimaliser. Entendre les conseils des autres ou les ressemblances de leurs vécus par rapport au tien pourrait te réconforter et t’aider à moins te sentir seule.
Ensuite, nous pensons que ton quotidien et ta souffrance actuelle nécessite un suivi psychologique de type cognitivo-comportemental. Ce type de thérapie va te permettre, progressivement, d’apprendre des techniques pour affronter tes peurs. En effet, le but de ces exercices est de montrer à la partie inconsciente de ton cerveau qu’elle analyse la situation de danger de manière erronée en considérant uniquement les éléments qui créent de l’angoisse et en occultant toute une partie de la situation. Sois rassurée, cela se fait par étape : tu répéteras un même exercice jusqu’à ce que tu ne ressentes plus du tout d’angoisse. Le psychologue suivra donc ton rythme afin que tu vives des situations d’exposition où tu parviens à gérer ton angoisse et où tu ne cèdes pas à la panique. Il sera là pour t’accompagner, et ce, sans te juger. Tu apprendras ainsi petit à petit à reconnaître tes sensations corporelles au moment de l’angoisse, à ne plus en avoir peur et à comprendre le fonctionnement vicieux dans lequel tu te trouves : anticipation négative, angoisse, pensées, hyperventilation, etc.
Enfin, nous savons que ce type de suivi demande de la volonté et du temps mais nous sommes persuadés que tu es prête à t’investir. La souffrance que tu ressens, les changements que ces angoisses entraînent dans ta vie ne peuvent plus continuer. Tu as déjà fait la démarche de nous contacter, de t’inscrire à un groupe de paroles, nous pensons donc qu'il te reste l’ultime étape de ce suivi. Nous sommes persuadés que ta maman sera prête à te soutenir dans cette démarche et à t’accompagner.
Tu as 15 ans, il est temps que tu gères ta vie comme tu l’entends et que tu ne subisses plus les dysfonctionnements de ton cerveau.
Plus vite tu prendras en charge cette peur extrême de sortir seule et plus vite tu parviendras à passer au-dessus.
Courage,
L’équipe de Paroles D’ados

Envoyé le 10/10/2016

Quelques dossiers sur le sujet

Angoisse / crise d’angoisse

Mal-être

L’angoisse est quelque chose de normal, tout le monde en ressent à un moment où à un autre.
C’est une émotion qui provoque des réactions dans le corps comme la sueur, des tremblements, de l’essoufflement, la voix qui change, ou encore le cœur qui s’accélère.
Elle peut disparaître aus...

Lire la suite

Mort d’un animal familier

Mal-être

Dans beaucoup de familles, l’animal de compagnie est un membre de la famille à part entière.
On lui parle, on le nourrit, on s’occupe de lui comme si c’était un enfant.
L’animal permet de se sentir utile, c’est un ami ou un compagnon, il comble également le vide quand on se sent seul.
Il est to...

Lire la suite

Décrochage scolaire

Mal-être

Le décrochage scolaire correspond au fait de se désintéresser petit à petit de l’école et/ou de l’enseignement et peut, s’il perdure, terminer un abandon de toute scolarité.

C’est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur depuis quelques années. Il semble que la proportion des garçons « décrocheurs » soit plus élevée que celle des filles (15,3 % contre 11,6 % au niveau européen en 2011).

 

Lire la suite

Question au hasard

Mes parents me force à sortir dehors et a allé voir mes grands parents....

Lire tout

Dans Famille

Besoin de nous contacter ?

Vous voulez organiser une activité avec Paroles d'Ados ? Ou vous voulez simplement communiquer avec nous ?

Contactez-nous par email.

pour les questions ados, c'est par là

Une urgence?

Tu te sens seul, tu as besoin d’aide...Tu peux trouver un service qui peut t’aider!

Trouver quelqu’un à qui parler