Numéros d'urgence

Questions


Bonjour,
J'ai 15 ans et il y a quelques jours une de mes meilleures amies a fait une tentative de suicide. Elle avait pris des médicaments et me l'a dit ensuite par message. N'ayant pas le téléphone de sa maman, j'ai téléphoné directement à sa meilleure amie qui lui a téléphoné mais sa maman n'a pas répondu. Sa meilleure amie est allée chez elle et apparement mon amie se rendait pas compte de ce qu'elle avait fait, elle rigolait. J'ai d'abord insisté pour qu'on la fasse vomir, ce qu'elles n'ont pas fait, puis qu'elles téléphonent à son médecin traitant, ce qui a été fait seulement quand la mère est rentrée, une heure plus tard. Elle a été d'urgence à l'hopital et y a passé la nuit. Heureusement, elle n'avait pas pris trop de médicaments, la nuit c'est bien passée et elle a pu rentrer chez elle lendemain. On a pas arreté de me dire que je lui avais sauvé la vie, que j'avais bien réagis en lui demandant de vomir et ça me fait bizarre dans un sens. Sauf mes parents, qui n'ont pas vraiment bien compris je crois, quand je leur ai dit ils m'ont juste répondu que cette histoire ne devait pas me bouffer. Je voulais qu'ils me donnent des conseils, je sais pas moi ou au minimum me demander si ça allait, j'avais pleuré tout l'après-midi.
Tout ça pour vous demander si vous pensiez que c'est suffisant pour que j'aille voir un psy ? J'ai déjà consulté il y a deux trois ans, et là je sais pas vraiment ce que j'ai, je recommence à angoisser. J'ai à nouveau cette boule au ventre qui ne me quitte plus vraiment. Je fais des insomnies aussi. J'aimerais retourner consulter mais j'ai peur de me retrouver devant la psy et qu'elle pense que j'ai la belle vie et que tout vas bien. En fait je sais pas exactement ce que j'ai, c'est tout des petits trucs qui s'empilent. J'ai peur du présent et de l'avenir, mon rêve c'est de devenir médecin et j'ai juste envie de fermer les yeux et de les réouvrir quand je serais aux vraies études, là je m'ennuie mortellement en cours et je sais bien que ça ne m'aide pas vraiment pour mes études.
J'ai peur aussi d'en parler à mes parents, mais je pense qu'ils comprendront si j'ai un raison valable mais j'ai pas envie de leur expliquer ce que je ressend par rapport à la tentative de suicide de mon amie.
Voilà, un grand merci pour avoir pris le temps de me lire !
Coucou,

Tout d’abord, nous tenons à te dire que ta réaction par rapport à la tentative de suicide de ta copine est remarquable. C’est en effet les premiers gestes à faire tu peux donc être fière de toi ! Tu as réussi à garder la tête froide et à ne pas paniquer. Le fait que cela te fasse bizarre est tout à fait compréhensible car être valorisée par le fait d’avoir sauvé une vie n’est pas courant.

Ensuite, la réaction de tes parents n’a pas été celle que tu espérais/attendais. Nous pensons que tes parents ont peut-être réagi ainsi car ils ont pris peur pour toi. Le fait d’apprendre qu’une amie proche de leur fille ait fait une tentative de suicide les a peut-être angoissés, alertés, questionnés et conscientisés dans le sens "ça n'arrive pas qu'aux autres". En effet, dans ce cas-ci, c'était une amie proche de toi. Ils ont peut-être craint que cela te donne des idées similaires et ont peur pour toi.
L'amour et l'affection empêchent parfois de réagir adéquatement car les personnes sont pris dans une grande crainte de perdre la personne aimée et ne savent pas comment l'aider, la soutenir. Nous pensons donc que tes parents se sont sentis impuissants voire "bloqués" suite aux émotions fortes qu'ils ont ressenti. Une stratégie de réponse (inconsciente) peut être de mettre de la distance entre les faits douloureux et soi ou de minimiser les faits. Cela peut expliquer une phrase du type "te laisse pas bouffer par cela".
Nous sommes persuadés qu’ils comprendront tout à fait ton désir d’aller voir un psychologue même si tu ne partages pas avec eux tes motivations, tu as tout à fait le droit de les garder pour toi!! Tu peux simplement leur expliquer que tu vis certaines choses qui te bouleversent, t’angoissent et que tu aimerais donc bénéficier d’un suivi psychologique pour être soutenue et écoutée. Il est fort probable qu’ils soient d’accord car ils se sentent peut-être pas assez outillés pour te soutenir et ne savent pas trop comment t’aider.
Tu fais preuve d’une grande maturité en voulant agir sur ces angoisses et ces peurs, nous t'en félicitons.

Enfin, par rapport à ta crainte d’être jugée par le psychologue, nous pouvons te rassurer : un psychologue est là pour écouter son patient et non pas pour poser des jugements sur lui. Cela fait partie de son cadre de travail. Aussi, il n’y a pas d’échelle de gravité par rapport aux demandes donc toute demande de consultation est adéquate et appropriée. Tu n’as pas à t’en faire : ta demande sera acceptée et traitée telle qu’elle est!
Si tu ne sais pas trop comment formuler ta demande ni quelle est ta demande, le psychologue est également là pour cela. Il va t'aider, dans un premier temps, à exprimer les choses qui vont moins bien afin que vous puissiez réfléchir ensemble, dans un second temps, à des pistes pour les résoudre.

Au plaisir de te lire à nouveau,

L’équipe de Paroles D’ados

Quelques dossiers sur le sujet


Suicide - Comment savoir si une personne pense au suicide ?

Si tu as des craintes par rapport à quelqu'un de ton entourage, il est préférable que tu lui poses la question. Crois en tes ressentis car ils sont sûrement fondés.
Il ne faut, en effet, pas avoir peur de poser la question. Il est faux de croire que poser la question pourrait donner « des mauvaises idées ».
Si elle n'y pensait pas, cela ne risque pas de l’influencer alors que si elle y pensait, la question permet d'ouvrir une discussion.

On peut également être attentifs à certains indices, il y a parfois des messa...

Lire la suite

Mort d’un grand-parent

Les grands-parents occupent une place particulière dans notre vie car ils représentent « ceux qui ont tout vécu » : ils ont été enfants, parents, grands-parents, ont connu des joies et des peines, des deuils, des disputes, brefs tous les grands événements d’une vie.

Ils sont donc préc...

Lire la suite

Mort d’un ami

A l’adolescence, les amis sont d’une importance capitale, parfois même plus que la famille.

Les liens qui nous unissent à nos amis sont puissants, ces relations durent souvent plusieurs années et sont parfois semées de ruptures et de retrouvailles intenses.
C’est pourquoi, la mort...

Lire la suite

Ton avis ?

Pour moi le porno, c'est...