Numéros d'urgence

Questions


Bien le bonjour,

Je reviens vers vous car ces derniers temps je suis partagée entre l'incompréhension, le dégoût et la colère... Je m'explique, ma belle-mère (la mère de mon compagnon) a appris, il n'y a pas si longtemps, qu'elle était enceinte de un mois et... 2 ou 3 semaines à l'heure actuelle.
Sauf que voilà, elle est âgée de 47 ans (environ) et a déjà 5 enfants (dont la plus jeune a 15 ans), et leur situation financière est loin d'être confortable (elle est même très instable).

Mon compagnon et moi-même trouvons cela absolument stupide, inconscient et irresponsable. Seulement il semblerait que les parents n'en aient, pour ainsi dire, rien à faire. Je vous avouerais que la famille de mon compagnon (sauf ce dernier bien sûr, ainsi que sa plus jeune soeur) est quelque peu... étrange... Dans le sens où ils laissent faire les choses comme si certaines étaient normales ou inévitables.

Enfin bref, je me sens mal car je ne me permettrai pas de dire à sa mère ce que je pense de tout ça (si on ne me demande pas mon avis, je trouverais malpoli de le donner), et le fait de garder cela pour moi me ronge et me met en colère (mon copain le sait bien, parfois j'en pleurs, car j'ai une intolérance à la connerie proche de zéro...).
J'aimerais lui dire (poliment) que de mon point de vue, elle ne pense qu'à elle dans la mesure où elle ne pense pas au fait que les deux enfants qui sont encore chez elle (mon petit ami et sa soeur donc) ne sont pas d'accord avec sa décision de garder l'enfant, qu'à vrai dire, elle ne pense même pas à l'enfant lui-même en se disant que son plus vieux frère aura 31 ans d'écart avec lui/elle, que les enfants à l'école sont très cruels entre eux, que son oncle sera plus vieux que lui/elle, qu'à 20 ans il/elle n'aura peut-être plus l'un de ses deux parents (le père fume et boit énormément)....
Elle préfère s'en tenir à l'opinion de sa deuxième fille (dont la réputation laisse franchement à désirer) ainsi que celle de sa belle-fille qui a d'énormes difficultés à procréer et qui choisirait sans hésiter de garder un enfant même si elle serait à deux doigts de se retrouver sdf.

Je me sens impuissante face à tant d'absurdité... Je ne vois aucune raison de se réjouir d'un tel événement. Je trouve que cette femme, qui a déjà un petit-fils et bientôt une petite-fille, a rempli son rôle de mère, et qu'il est peut-être maintenant temps pour elle de passer à autre chose et d'assurer son rôle de grand-mère.

Mes mots sont peut-être durs, et mon avis difficile à comprendre... Mais cela n'a rien à voir avec le fait que je n'aime pas et ne veuille pas d'enfant. J'ai tout simplement, et immensément de peine pour mon compagnon car je me mets à sa place (quoique personnellement, ma mère aurait déjà avorté, même si elle est contre). Je ne sais pas comment faire pour apaiser cette "rage" en moi, nous ne souhaitons qu'une chose, avoir une bonne situation pour gagner suffisamment d'argent pour partir vivre de notre côté et ne plus avoir à supporter des propos que nous ne cautionnons pas mais que nous ne sommes pas en mesure de contre-dire, dans le sens où nous ne sommes peut-être que 3 à penser qu'il serait mieux de faire partir ce bébé....

Je ne suis pas sûre d'avoir honte de ce qui va suivre, mais s'il pouvait partir de lui-même, ce serait une bonne chose...

Certes, je n'ai peut-être pas à me mêler de ça, mais autant elle n'aurait que 2 enfants, à la rigueur... Mais là, elle en a déjà 5 grands.... Je trouve qu'il faut savoir avoir les pieds sur terre.

Bonne journée à vous.
Bonjour,
Tout d’abord, nous tenions à te remercier pour la clarté de ta réflexion. Tu nous as bien expliqué les différentes raisons pour lesquelles tu es contre ce nouveau-né.
Nous comprenons ton point de vue et les sentiments de colère, de rage et d'incompréhension qui en découlent.
Malheureusement, tu es (comme tu le dis toi-même) mal placée pour aborder ce sujet avec ta belle-mère. Nous pensons que ton compagnon et sa petite sœur devraient discuter avec leur maman pour lui partager leurs points de vue, leurs craintes et leurs inquiétudes par rapport à ce bébé. Le fait que cette discussion soit demandée par ses propres enfants va peut-être toucher la maman et va peut-être l’amener à voir les choses autrement. Cette discussion permettra en tout cas que la maman sache ce que ses enfants pensent et qu'elle soit avertie qu'il est possible qu'ils ne la soutiennent pas dans sa grossesse.

Par rapport à ta rage et à ta colère, nous pensons que tu devrais essayer de l’évacuer par un autre moyen tel que le sport,une passion ou quelque chose qui te fait du bien. Essaie de prendre de la distance par rapport à la vie de ta belle-mère, elle fait ses propres choix tout comme toi tu fais les tiens. Tu ne pourras pas la changer ni modifier ses actes donc apprends à mettre de la distance entre vous et à ne pas être affectée par les actions de ta belle-mère. Si elle a des soucis avec ses enfants, c'est ses propres responsabilités; tu n'as rien avoir là-dedans. Lorsqu'elle t'énerve, prends plusieurs grandes respirations pour évacuer ton énervement et essaie de t'éloigner d'elle.
Aussi, nous pensons qu’il est difficile de se mettre à la place de quelqu’un d’autre car chaque est différent et vit donc chaque chose à sa manière. La manière dont tu penses que ton copain réagit n’est peut-être pas la même que sa réaction interne. Discute avec lui pour savoir ce qu’il ressent exactement. Peut-être es-tu plus en rage que lui…

Prendre de la distance en emménagent à vous 2 est une très bonne idée, fixez-vous cet objectif et essayez de mettre des choses en place pour y parvenir (économies, cpas,…). Pour l'instant, essayez de vous retrouver plutôt chez toi que chez lui si ta belle-mère t’énerve de trop. Dans quelques temps, tu seras moins à vif par rapport à ce sujet et tu ne seras plus entravée par ta rage.

Courage, bientôt vous serez moins confrontés directement aux comportements/choix de ta belle-mère et vous pourrez mener votre vie comme vous le voulez.

A bientôt,

L’équipe de Paroles D’ados

Quelques dossiers sur le sujet


Mort d’un ami

A l’adolescence, les amis sont d’une importance capitale, parfois même plus que la famille.

Les liens qui nous unissent à nos amis sont puissants, ces relations durent souvent plusieurs années et sont parfois semées de ruptures et de retrouvailles intenses.
C’est pourquoi, la mort...

Lire la suite

Mort d’un animal familier

Dans beaucoup de familles, l’animal de compagnie est un membre de la famille à part entière.
On lui parle, on le nourrit, on s’occupe de lui comme si c’était un enfant.
L’animal permet de se sentir utile, c’est un ami ou un compagnon, il comble également le vide quand on se sent seul.
Il est to...

Lire la suite

Suicide - Comment savoir si une personne pense au suicide ?

Si tu as des craintes par rapport à quelqu'un de ton entourage, il est préférable que tu lui poses la question. Crois en tes ressentis car ils sont sûrement fondés.
Il ne faut, en effet, pas avoir peur de poser la question. Il est faux de croire que poser la question pourrait donner « des mauvaises idées ».
Si elle n'y pensait pas, cela ne risque pas de l’influencer alors que si elle y pensait, la question permet d'ouvrir une discussion.

On peut également être attentifs à certains indices, il y a parfois des messa...

Lire la suite

Ton avis ?

Pour moi le porno, c'est...