Numéros d'urgence

À l’aide, mon parent est alcoolique !

Blog

Famille

Une souffrance quotidienne

Mon parent est alcoolique

Avoir quelqu'un qui est alcoolique dans sa famille, c'est une situation très douloureuse à vivre. Tu risques rapidement d'être confronté à des sentiments contradictoires. D'un côté, tu éprouves toujours de l'amour pour ton papa (ou ta maman), et tu as très envie de l'aider. Mais de l'autre, tu ne le (ou la) comprends pas et tu détestes quand il (ou elle) boit, parce que ce n'est plus la même personne. Son caractère change, l'alcool prend tout à coup une place importante dans sa vie, au point qu'il lui arrive d'oublier que tu existes. Sa dépendance peut aussi être une source de honte, qui peut te donner envie de prendre tes distances.

Et cela peut alors t'amener à te sentir coupable de ne pas réussir à l'aider alors qu'il (ou elle) aurait clairement bien besoin d'un coup de main. Tu peux aussi choisir de plutôt te taire, pour ne pas l'accabler, ou pour éviter tout conflit qui pourrait entraîner une réaction violente, ou encore par peur de voir ta famille se déchirer. Souvent, on préfère garder le silence par crainte des conséquences : que va-t-on devenir si j'en parle aux autres ? Est-ce que je vais être séparé de ma famille ? Est-ce qu'on va m'en vouloir et essayer de se venger ? Tu es tiraillé entre ton envie de loyauté et ton désir de protection. Et face à cette impuissance, tu te sens bien seul et tu ne sais plus trop quoi faire.

Tu n'es pas responsable !

Mon parent est alcoolique

Déjà, si ça peut te rassurer, sache que ces sentiments sont tout à fait normaux, tu n'as pas à culpabiliser. L'alcoolisme est une maladie, et il est important que tu comprennes que tu n'en es pas responsable.

Ce n'est pas de ta faute si ton parent boit trop, même si son attitude ou ses paroles peuvent parfois te donner l'impression contraire. Ensuite, garde en tête que ce n'est pas à toi de prendre les choses en main, et qu’il est tout fait logique que tu te sentes désemparé face à la situation. C'est à ton parent de prendre conscience de sa maladie, de l'accepter, et de décider de demander de l'aide. Tu ne peux pas le faire à sa place.

Plus que tout, il est important que tu continues à vivre ta vie, à pratiquer tes loisirs préférés, à voir tes amis, à sortir... Bref, à ne pas laisser la maladie de ton papa (ou de ta maman) dicter ton existence. Cela ne veut pas dire que tu dois t'en désintéresser complètement, mais tu dois éviter d'inverser les rôles : c'est toi l'enfant, pas le parent, et ce n'est pas à toi de gérer la situation. En revanche, tu peux faire avancer les choses en brisant le silence, pour éviter que le sujet ne devienne tabou. N'hésite pas à essayer d'en parler avec lui (ou avec elle), à lui faire part de ta souffrance et à l'inviter à demander de l'aide. Il existe de nombreuses organisations qui peuvent lui apporter le soutien dont il (ou elle) a besoin, et l'aider à s'en sortir, comme les Alcooliques anonymes. Et si la situation dégénère, n'hésite pas à contacter la police. Parfois, cela peut suffire à déclencher un électrochoc chez un alcoolique, lui permettre de prendre conscience des dégâts qu’il cause et l'amener à se remettre en question.

Ne reste pas seul avec tes inquiétudes

Mon parent est alcoolique

Cherche autour de toi une personne à qui tu peux te confier en toute simplicité, et parle-lui de ce que tu as sur le cœur. Il peut s'agir de ton autre parent, d'un ami ou d'une amie, d'une adulte de la famille dont tu te sens proche, ou même d'un professeur avec qui tu es à l'aise pour en parler. Tu peux aussi trouver des groupes de discussion en ligne, comme le site al-anon.be (où peuvent échanger les proches de personnes alcooliques) ou QuandUnParentBoit.be. Tu peux également décrocher ton téléphone et appeler le 103, qui propose un service d'écoute pour les enfants d'alcooliques.

Tu peux aussi contacter Paroles d’Ados. Notre équipe de pros est à l’écoute, et on te répondra dans les 72h, pour te rassurer ou te conseiller. Ça te permettra de vider ton sac. Quelle que soit la situation, n'oublie jamais : c'est toujours mieux d'en parler plutôt que de ruminer seul dans son coin.

Quelques vidéos qui peuvent t'aider

 

 

Pose nous tes questions Réagis sur le forum Découvre nos dossiers Crée un compte anonyme>

Ton avis ?

Pour moi le porno, c'est...