Logo

Questions/Réponses

Bonjour,

Je ne sais pas si cette question a déjà été posée mais comme je suis dans un cas particulier, je me permet de vous demander votre avis.
Mon amie d'enfance, que je ne vois presque plus et ceci, en partie parce que nos opinions divergent sur beaucoup de points, est victime, selon moi, de violences de la part de son (excusez-moi l'expression) plan cul dont elle est, selon elle, très amoureuse, presque dépendante.
Ce garçon lui rend la vie infernale, la contrôle, la coupe du monde, la menace, l'insulte, l'humilie devant tout le monde, lui fait du chantage affectif et la frappe très violemment. J'ai déjà été témoin de violences de la part de ce garçon (il a planté un petit couteau dans le cou de son meilleur ami, mon petit copain à l'époque) et me suis fais menacer sans raisons (ceci étant peut-être dû au fait que j'aie refusé ses avances).
Lorsque cette fille a réussi à lui échapper, il lui a envoyé un mail pour la faire revenir. Étant beau parleur, il a réussi à la convaincre qu'il allait changer. J'ai lu ce mail.
Mon amie connais mon opinion sur cet homme et pense que j'en fais toujours trop. De plus, je suis étudiante en Éducation Spécialisée: elle pense que mes études me montent à la tête et que je dramatise pour rien.
J'aimerais vraiment l'aider mais je ne trouve pas les mots. J'ai très peur de lui parler parce qu'à cause de cela, je ne peux plus la supporter et je crains de la brusquer sans le vouloir.
J'ai envie qu'elle se sente mieux et qu'elle arrête de me dire qu'elle se "complait dans son malheur" (ce sont ses mots).
Cette fille a vingt ans et ceci dure depuis deux ans. Auparavant, elle a déjà vécu des situations similaires avec d'autres garçons, d'où elle n'est sortie qu'en en trouvant un "pire".
Je n'attends pas forcément un conseil, mais j'avais besoin d'en parler.
Merci à vous.

Envoyé le 13/01/2011

Bonjour à toi et merci pour ta question. Tu es inquiète pour ton amie d’enfance qui vit une relation amoureuse avec un homme que tu sens violent. Tu fais un tableau assez noir du comportement de ce garçon, tu parles d’insultes, humiliations, chantage, violences physiques… Ton avis est très clair et il diverge totalement de celui de ton amie qui te dit qu’elle « se complait » dans son malheur.
Comme tu vois la situation d’un point de vue très extérieur, très froid d’une certaine manière, ce qui se comprend puisque tu as déjà vécu la violence de ce garçon en dehors de sa relation avec ton amie, celle-ci doit se sentir tout à fait sur une autre planète que la tienne , elle ne croira jamais que tu peux la comprendre, elle ne croira jamais non plus que tu lui veuilles du bien… Elle te voit sans doute comme jugeante, dramatisante, exagérant le tout, ne voyant pas tous les bons côtés qu’elle trouve, elle, dans cette relation.
D’abord, dis-toi que si elle vit ce genre de relation, c’est qu’elle a quelque chose à y apprendre, elle a besoin de vivre cela d’une certaine manière, nous connaissons des femmes (cela arrive à des hommes aussi) qui se sont brûlé les ailes dans ce genre d’histoire, et qui s’en sont sorties, mûries et grandies. L’entourage avait beau les prévenir, elles n’ont mis fin à leur relation amoureuse que quand elles l’ont décidé elles-mêmes ( Ces personnes ont beaucoup de force en général…)C'est très semblable à une addiction d'une certaine manière... Néanmoins, c’est souvent grâce à l’entourage (suite à une maladie, un accident, une violence de trop) qu’elles arrivent à s’en sortir. Elles ont besoin d’être soutenues et accompagnées à ce moment-là.
Es-tu la seule à tirer la sonnette d’alarme autour d’elle ? Qu’en pense sa famille ? Ses parents, frères et soeurs, ses autres amis ? C’est important de communiquer avec ses proches et de voir s’ils sentent comme toi qu’il y a un danger pour elle. Ne reste pas seule avec ce que tu sens...
Ensuite, sache que ce processus de maturation prend du temps : si c’est possible, c’est important que quelqu’un garde le contact avec elle, l’écoute, essaye de la comprendre, savoir ce qui la maintient dans ce système malgré la souffrance….(sans devoir accepter pour autant ce qu’elle présente comme normal) . Il y a souvent des peurs, souvent aussi de la culpabilité, parfois un désir de « puissance » (j’arriverai à le séduire et à le transformer). Les personnes qui vivent ce genre de relations douloureuses ont l’impression qu’elles Doivent la vivre, qu’elles ne méritent pas autre chose, souvent, elles ne peuvent même pas Rêver d’autre chose.
Arriver à leur faire entrevoir d’autres possibilités, (l’air de rien surtout :-),si on est trop "lourd" , ces personnes n'entendront pas ou ne l'accepteront pas) , parler de manière détournée, par exemple de ce qui est arrivé à d'autres personnes qui vivaient une vie douloureuse, rêver avec elles, être là pour le jour où il y aura une prise de conscience...
Pour aider les personnes dans son cas, ou leur entourage comme toi, un site existe qui s’appelle « Aimer sans violence ». D'autres aussi peut-être...
Merci de nous avoir raconté l’histoire de ton amie, elle a de la chance de t’avoir, et ton témoignage pourra servir à d’autres, même si chaque cas est particulier bien sûr.
Nous restons à ton écoute pour la suite, bonne chance à toi ! L’équipe de Paroles d’ados.

Envoyé le 13/01/2011

Question au hasard

Mes parents me force à sortir dehors et a allé voir mes grands parents....

Lire tout

Dans Famille

Besoin de nous contacter ?

Vous voulez organiser une activité avec Paroles d'Ados ? Ou vous voulez simplement communiquer avec nous ?

Contactez-nous par email.

pour les questions ados, c'est par là

Une urgence?

Tu te sens seul, tu as besoin d’aide...Tu peux trouver un service qui peut t’aider!

Trouver quelqu’un à qui parler