Logo

Harcèlement, un peu de soutien à tous ces ados brisés.

Harcèlement… C’est un de ces mots que l’on évite de prononcer. On préfère dire qu’on a eu une grosse dispute avec quelqu’un, ou qu’une personne de notre entourage a légèrement dépassé les limites. Mais en réalité c’est bien pire que cela. Se faire harceler c’est recevoir des insultes à l’école où dans d’autres lieux publiques, c’est faire face à des regards dévisageants , c’est recevoir des messages méchants le soir en rentrant chez soi, c’est se faire rabaisser constamment, et puis, parfois, ça va jusqu’à être victime de menaces de mort. Ce sont toutes sortes de choses auxquelles il est extrêmement difficile de faire face, d’autant plus que la victime choisit souvent de vouloir se battre seule contre son ou ses agresseurs. Mais alors quelles en sont les conséquences ? Quels dommages cela peut-il causer ? Est-il possible de passer à autre chose après en avoir été victime ?
Tout d’abord, à force de vouloir se battre seule sans relâche mais de ne pas voir venir de résultats, la victime va se fatiguer et finir par donner raison à ses agresseurs. Petit à petit, elle va arrêter de riposter contre tous ces mots blessants et commencer à croire les insultes ainsi que les méchancetés qui lui sont dites. Elle va donner raisons aux personnes qui lui font du mal et se persuader elle-même que tout ce qu’elles disent est juste. Avec le temps, elle va s’encrer profondément dans la tête que tout comme ses agresseurs le lui prétendent, tout le monde la déteste. Alors elle va choisir d’arrêter de se battre. Va alors commencer la période où au lieu de se lever et de crier pour répondre aux insultes, la victime va se taire et baisser le regard à chaque mot moqueur qui lui sera envoyé. Elle va éviter un maximum d’être confrontée aux personnes qui lui font du mal. Pour cela, elle va se refermer, non seulement sur elle-même, mais aussi au reste du monde. Elle va décider de se cacher pour ne plus croiser un seul regard blessant, elle va vouloir éviter tout le monde parce qu’elle aura peur de chaque personne. Elle ira par exemple, se cacher aux toilettes pendant la récréation, passera ses temps de midi à l’étude ou encore s’enfermera dans une cabine pour pouvoir se changer sans recevoir de jugement avant le cours de sport. Elle sera tellement sûre et certaine que le monde entier pense du mal d’elle qu’elle n’essayera même plus de communiquer avec qui que ce soit. Au fur et à mesure que les menaces vont devenir de plus en plus fortes, la victime va renforcer son sentiment de solitude. Elle se contentera de lire et relire les messages d’insultes lorsqu’elle sera seule, sans même essayer de répondre et elle va se conforter dans l’idée que ce qu’on lui dit est sûrement vrai. Au final, pour faire simple, la victime va se transformer en une sorte d’éponge qui ne fera plus qu’absorber des coups.
Les conséquences de cela sont multiples. En premier lieu à force de faire tout ce qu’elle peut pour se sortir de là sans jamais voir les choses avancer, la victime va perdre confiance en elle. Elle va se persuader qu’elle n’est capable de rien, qu’elle devrait arriver à se défendre seule et qu’elle n’y arrivera jamais. Ensuite, à force de croire les insultes qui lui sont quotidiennement répétées, la victime va commencer à se détester elle-même. Elle va même accepter les insultes qui lui sont envoyées, elle ne ripostera pas car elle sera d’accord avec ce qui est dit. C’est comme cela qu’elle va petit à petit perdre toute son estime d’elle. Elle va arrêter de s’aimer parce qu’elle aura la certitude qu’elle fait absolument tout de travers, qu’elle ne fait rien de bon. Elle va se convaincre qu’elle ne sert plus à rien et ne trouvera plus aucune raison d’être fière d’elle. A ce stade, elle entrera inconsciemment dans un cercle vicieux. C’est-à-dire qu’à force d’être détestée et rejetée par ses agresseurs, elle va se détester et se rejeter elle-même. Puisqu’elle se détestera, elle ne pourra plus concevoir que quelqu’un l’aime. Tout d’un coup, ça lui paraitra totalement impossible d’être appréciée, elle refusera donc l’amour de ceux qui tiennent réellement à elle. Après, la victime va perdre confiance en tout le monde sans exception. Elle aura été tellement déçue et surtout détruite qu’elle ne pourra plus concevoir une seule seconde qu’il existe malgré tout des gens sincères. Malgré les efforts de certaines personnes pour venir vers elle, elle continuera à refuser de l’aide, cette fois pas seulement parce qu’elle voudra s’en sortir seule, mais aussi parce qu’elle sera convaincue que tous les secrets qu’elle confiera seront révélés tout comme les précédents l’ont été. Enfin, si elle en vient à recevoir des menaces de mort, elle va se demander profondément si elle mérite de vivre. Elle va se convaincre que si elle part elle ne manquera à personne. La victime sera persuadée au plus profond d’elle-même que son départ laissera tout le monde indifférent. Puis surtout, elle sera tellement épuisée d’avoir donné toutes les forces qu’il lui restait pour se battre qu’elle pensera que la seule solution pour ne plus ressentir toute cette tristesse sera de quitter ce monde qui la tue à petit feu. En réalité, elle n’aura pas réellement envie de mourir, elle voudra juste mettre fin à toute cette souffrance qui la hante depuis tellement de temps. Et la pire chose là-dedans, c’est qu’elle se rendra compte qu’elle est en train de tomber beaucoup trop bas, mais elle se sentira incapable de demander de l’aide.
Alors si malgré cela, un jour la victime s’en sort, ce sera bien évidemment non sans séquelles. Elle va ressortir de ce combat sans plus aucune confiance en elle, en les autres, et sans plus aucune estime d’elle. Même une fois que les insultes auront cessée, les mots blessants continueront de tourner en boucle dans sa tête et ne cesseront de la détruire encore un peu plus chaque jour. Les souvenirs de tous ces moments passés seule à pleurer reviendront la hanter à tout moment de la journée, pire, elle passera ses nuits à rêver que cet enfer recommence perpétuellement. Elle sortira de cette bataille avec un goût amer au fond de la gorge qui l’empêchera d’accorder sa confiance trop facilement. La boule au fond de son ventre l’empêchera de redevenir la personne spontanée et ouverte qu’elle était auparavant. Désormais, elle se méfiera de tout le monde et prendra personnellement le moindre petit commentaire mal placé. Elle remettra en question tous ses moindres faits et gestes et ne cessera jamais de douter d’elle-même. Un tas de questions sur la sincérité de sa famille et de ses amis, lui occupera l’esprit en permanence.
Pour la rassurer, tous ses proches lui diront que tout cela est terminé, qu’elle pourra bientôt passer à autre chose, mais c’est totalement faux. Elle se rendra très vite compte que la convalescence est une autre étape atroce et extrêmement longue à passer. Elle va prendre conscience de ce qui lui est arrivé et ça lui fera d’autant plus mal. Elle aura envie d’hurler au monde l’injustice dont elle a été victime mais elle verra par la même occasion que rares sont les personnes capables de comprendre réellement ce qu’est le harcèlement. Pendant des jours, des semaines, des mois, des années encore elle ressentira ce sentiment de solitude au fond d’elle. Il lui faudra un temps excessivement long pour regagner petit à petit tout ce que ses agresseurs lui ont arraché. Elle aura des périodes atrocement difficiles où elle versera des larmes de rage en repensant à ces souvenirs douloureux. Malgré elle, et tous les efforts qu’elle mettra en place pour s’en sortir, le chemin lui paraitra bien trop long à parcourir et elle aura régulièrement envie de tout lâcher. Durant des mois encore, elle tremblera à chaque fois qu’elle sera amenée à recroiser ses agresseurs. L’idée que tout le monde la déteste continuera de lui coller à la peau et une question terrifiante lui traversera fréquemment l’esprit : Vivre ou mourir ? Alors elle devra lutter chaque jour pour trouver une raison qui la poussera à rester de ce monde et à continuer à se battre même si des fois, elle aura l’impression de ne plus avancer. Elle sera obligée de ne pas baisser les bras, elle va devoir arriver à prendre le dessus sur son côté obscur lorsque celui-ci essayera de la convaincre qu’elle ne vaut rien. Elle sera obligée de relever la tête et de faire constamment des efforts afin de pouvoir recommencer une nouvelle vie. Cette victime, déjà si profondément détruite, devra continuer à faire preuve d’un courage surhumain pour se reconstruire.
Se reconstruire après avoir été victime de harcèlement c’est se battre contre soi-même, contre les autres, contre le temps, contre le monde entier. C’est un travail de longue durée qui demande force, endurance et persévérance. Malgré le temps, la victime sera marquée à tout jamais par les mots qui lui auront été encrés de force dans la tête. Elle gardera au fond d’elle une profonde tristesse et malgré tous les efforts possibles, les larmes ne cesseront pas rapidement de rouler sur ses joues. Pour s’en sortir, elle devra arriver à ouvrir la carapace qu’elle se sera forgée au fur et à mesure des jours, et ce n’est pas une chose simple…
Mais lorsqu'au fil du temps elle se relèvera, cette victime toute fragile profitera d'autant plus de la vie. Pour cette personne tant rejetée, le simple fait d'avoir quelqu'un à qui parler le matin en arrivant à l'école lui apportera une joie inexplicable. C'est ça le plus beau dans la convalescence; apprendre à profiter de chaque petit moment !
Le harcèlement, parlez-en ! A tous ceux qui sont pris pour cible, ne lâchez rien, soyez-en sûrs, vous méritez d’être heureux. A vous, jeunes détruits, vous n'êtes pas seuls, il y aura toujours quelqu'un pour vous comprendre.

Publié le 23/07/2017 par Elefin

Merci d'avoir écrit tout ça. Moi c'est sur ce site que j'ai raconté mes tourmentes et les professionnels qui nous réponde ont dit que je m'étais fait harcelé il y a quelques années. En réalité je ne pensais pas que c'était du harcèlement mais qu'en je l'ai lu ça m'a paru comme une évidence. C'était une personne qui était censé être mon amie qui me rabaissait plus particulièrement sur mes vêtements. Et forcément je prenais en compte ce qu'elle disait et j'ai donc changé de style. Après plusieurs années je pense toujours à ce que j'ai subi et c'est en lisant ce genre de texte que je me fais vraiment a l'idée que j'ai été harcelé. Ce n'est pas facile à avoué et a ce l'avoue nous même mais en fin de compte le principal c'est de se relever et d'aller de l'avant. Courage à tous ceux qui ont subi du harcèlement et ceux qui se font harcelés CE N'EST PAS NORMAL !!!! PARLEZ-EN !!!! Sur ce bonne soirée et bonnes vacances.

Publié le 28/07/2017 par Petite noisette

Wow !! C'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit quand j'ai lu ça j'ai faillit pleurer ... Je me suis déjà fais harcelé pendant toutes mes années de primaires comme quoi les enfants ne sont pas toujours gentils et innocents . Ton texte m'a trop touché merci !! Je rejoint ce que tu dis et vouloir tout régler seul est le début des soucis de mon point de vue alors cher jeune détruit PARLEZ EN !!!! SVP

Publié le 22/05/2018 par Zelie

Poste un commentaire

Nos thématiques

Ton avis ?

As-tu déjà vécu des épisodes d'harcèlement? Si oui, étais-tu

Question au hasard

Mes parents me force à sortir dehors et a allé voir mes grands parents....

Lire tout

Dans Famille

Besoin de nous contacter ?

Vous voulez organiser une activité avec Paroles d'Ados ? Ou vous voulez simplement communiquer avec nous ?

Contactez-nous par email.

pour les questions ados, c'est par là

Une urgence?

Tu te sens seul, tu as besoin d’aide...Tu peux trouver un service qui peut t’aider!

Trouver quelqu’un à qui parler